Chapitre 4 : Point commun, peut-être une amie ? Tu es bizarre, Natsu.

Le lutin (officiellement Makarov Drear) me regarda. Il garda un visage officiel mais rougissait à vu d'½il. Puis, il éclata de rire. Entre deux rire, il nous dit de retourner en classe, avant que ça sonne. Natsu le remercia tendit que je me précipitai hors du bureau. Tandis que Natsu faisait un signe de main au lutin, je lui saisis la main et le tira hors du bureau. J'eus tout juste le temps d'entendre le lutin dire « on dirait que tu lui plais, ne la fais pas attendre, elle pourrait t'emmener aux toilettes. ». Quand Natsu remarqua que je lui tenais la main, il sourit. Sa main était chaude, et sa peau, douce. Quand on ralentit, je lui lâchai la main et entra sans toquer dans la salle de classe. La prof n'en paru qu'encore plus énervée.
 
J'attrapai mon sac à la volée, puis le passai sur mon épaule. Il restait encore dix minutes de cours. Je lançai un regard à Natsu, l'incitant de faire comme moi. Il enfila son sac sur ses épaules.

- J'attends, dit la prof.

- Renvoyée de cours. On doit rester chez le directeur jusqu'à la fin de la récrée, lui répondis-je simplement.

La prof sembla contente d'elle. Elle sourit et nous fit signe de nous dépêcher. Je bousculai Natsu et en remontant dans les allées entre les tables, je renversai un sac. Celui d'une fille aux cheveux bleus, aux yeux marrons et assez petite en taille.

- Excuse-moi, marmonnais-je.

Elle se pencha pour ramasser ses livres éparpillés sur le sol, puis je remarquai un livre assez épais. Je me penchai pour le ramasser et l'examinai. La fille rougit.
« Did I Mention I Love You ? » était le titre. Je le retournai encore et encore dans mes mains.

- Rendez lui ça, Mlle. Heartfilia, ordonna Polyussica.

Je tendis le livre à la petite bleue, qui me sourit timidement. Elle attrapa le livre et le glissa dans son sac.

- Tu l'as lu ?

Ma question sembla la surprendre. Elle hocha lentement la tête.

- Moi aussi. J'ai vraiment bien aimé. L'histoire est magnifique. Ça dénonce bien la société d'aujourd'hui. Tu as lu le 2 ?

- Oui. Je relis celui-là pour la deuxième fois, répondit-elle.

Je lui souris.

- Je l'ai lu trois fois, moi. Tu as vu comment le père a réagit quand Eden lui a dit ? Tu aurais réagit comment ? Je trouve ça inexcusable. Ce que j'ai préféré, c'est la réaction de la mère. Et aussi quand Dean et Tyler se battent et que Snake reste à grignoter ses chips ! Lui récitais-je.

- Moi aussi, souffla la fille.

- Hum hum. Vous n'êtes pas attendue chez M. Drear, par hasard ?

- Si.

Je me détournai de la fille en lui souriant. Natsu attendait impatiemment puis la prof ferma la porte derrière moi. Il avançait assez vite.

- Attends moi !

Il s'arrêta.

- Pourquoi tu lui as dit qu'on devait retourner chez le directeur ? Cette peau de vache ira vérifier !

- Je m'en fous.

Je lui emboîtai le pas. Tendis qu'il s'arrêta devant le bureau du lutin, je continuai mon chemin sans un regard en arrière. Je l'entendis soupirer puis il se décida à me suivre. Je m'avançai, sûre de moi, vers un arbre où je jetai mon sac et m'assis à côté, dans l'ombre que donnait le chêne. Natsu me rejoignit.

- Tu as dix minutes de récrée en plus que les autres.

Natsu ne me répondit pas et s'allongea dans l'herbe à mes côtés, son sac en tant qu'oreiller. Je le regardai longuement. Son corps, son visage, ses yeux, son nez, sa bouche, tout. Même ses chaussures. Au bout d'un moment, il me regarda.

- Tu parlais de quoi, avec Reby ?

- Reby ? Répétais-je.

- La fille à qui t'as renversé le sac.

- Ah. J'me suis excusée, c'est tout, esquivais-je la question.

Jamais je n'avouerais ma passion pour les livres. Je n'en ai pas honte, mais je sais que ce n'est pas normal. Les lycéens sont censés aimer les jeux vidéos. Pas les livres. Je m'allongeais à ses côtés, avant de fermer les yeux. Dans moins de cinq minutes, la cour grouillera de lycéens. J'attrapai mon portable de la poche arrière de mon short et ouvrit mes contacts. Beaucoup de lycéens de lycées différents. Je les ai quasiment tous fait.

- Tu me passes ton num, s'te plaît ?

Natsu, qui avait fermé les yeux, les rouvrit. Il me sourit.

- Ok.

Il m'arracha le portable des mains et enregistra son numéro. Il me le rendit sur la page d'accueil. Je rouvris mes contacts et cherchai son contact. Aucune fiche de contact répondait au nom de Natsu.

- Tu t'es enregistré sous quel nom ?

- AANatsu, fit-il dans un sourire. Le tout premier.

- Tu aurais pu mettre un seul A, lui répondis-je, troublée de son comportement.

- Non. Sinon, le premier aurait été Grey.

Il serra les dents.

- Et je déteste que Grey soit le premier.

Je souris. Il était vraiment mignon.

- Tu es bizarre, Natsu.

Il me lança un regard où je pus lire pleins de sentiments différents, mais le dominant était l'inquiétude.

- Mais t'en fait pas, c'est mignon.

Je lui souris et la cloche sonna. Il se redressa.

Chapitre 4 : Point commun, peut-être une amie ? Tu es bizarre, Natsu.

<---Chap.3
Chap.5--->

Chapitre 4 : Point commun, peut-être une amie ? Tu es bizarre, Natsu.
.

Tags : blog lucy natsu - natsuXLucy

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.166.228.35) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Nxtsu

    08/08/2017

    PETILLANTE wrote: "Waw, Lucy se laisse tenter par Natsu. J'ai cru qu'il allait mettre un truc gnan gnan. Super chapitre ^^"

    Haha hehe ~ J'aime bien quand ce n'est pas trop kitch uwu AANatsu me semblait bien ~

  • PETILLANTE

    08/08/2017

    Waw, Lucy se laisse tenter par Natsu. J'ai cru qu'il allait mettre un truc gnan gnan. Super chapitre ^^

  • Fairy-Fiction-Sabertooth

    08/07/2017

    C'est trop mignoooon *o*

  • yumemi

    18/03/2017

    Super suite. Natsu jaloux!!!! Je suis aux anges, même si je suis intrigué par le passé de Natsu.

  • OneLucyManga

    30/10/2016

    STAR-x-FIRE wrote: "C'est kawaii **"

    Merci ;)

  • STAR-x-FIRE

    30/10/2016

    C'est kawaii **

Report abuse