Chapitre 14 : Enfin la liberté

J'entendis des bruits de papier froissés, puis la dame toussota.
- Hum...Oui, effectivement. Je vous ouvre, Mlle. Heartfilia. Le portail émit un « Bzz » puis s'ouvrit. À peine eus-je mis un pied dans l'enceinte du lycée qu'un haut-parleur grésilla et m'appela chez le directeur.
- Youpi...Comment mettre tout le monde au courant de mon arrivée...
Je baissai la tête, puis me dirigeai vers le bureau du lutin. Je toquai, puis un « entrez ! » me parvint. J'ouvris la porte et vis Natsu, assit devant le bureau, et devant lui, la vieille peau et le lutin, assit sur son bureau.
- Ah, Lucy. Entre, assieds toi, je t'en prie.
- Vous êtes trop aimable, M. le directeur, dit sèchement Polyussica.
- Et vous, vous êtes vraiment trop vieille pour assurer le métier, chuchotais-je.





Natsu esquissa un sourire car il avait sûrement dut m'entendre.

- Ah, Lucy. Assieds toi, je t'en prie.

Polyussica toussota méchamment.

- Monsieur vous êtes trop aimable. Vous avez sûrement oublié qu'elle est ici car elle a séché les cours pendant plus de deux heures.

- Deux heures seulement ? Répétai-je en murmurant.

- Eh bien, Lucy, pourquoi as tu séché ?

Je sortis le grand jeu, misant tout sur ma crédibilité. Pouvoir séché sans que mon père sois au courant. Je tremblai et éclatait en sanglots.

- Lucy...Ne pleurs pas, voyons. Ce n'est pas si grave que ça.

- C...C'est pas...Ça...Je...Suis partie...Parce-que...On m'a appelé pour...Me dire que...Mon père venait de...Mourir... Sortis-je du plus dramatiquement que je pouvais.

Le lutin me prit dans ses bras, Polyussica grimaça et chuchota un "allons..." qui se voulait réconfortant. Natsu ne moufta pas, me regardant avec surprise. Je pleurais pendant une bonne quinzaine de minutes, puis reniflai quelques fois, pour finir de pleurer complètement. J'avais les yeux rouges.

- Mais bon...Il m'a écrit que je devais continuer à vivre pour lui...Et j'honorerai sa volonté...Même si c'est...Difficile...

- Il...Il t'a écrit avant de mourir ? Mais comment...

- Il...Il c'est...Pendu...

- Oh mon dieu ! Souffla Polyussica.

- C'est pour ça...Que je voudrais...La permission de...Rentrer chez moi...

- Bien sûr...Vas rejoindre ta pauvre mère...

- Elle n'est plus là depuis cinq ans.

- Pauvre enfant...compatit le lutin.

- Et la seule personne qui me reste c'est...Natsu...

Celui-ci parut surpris, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Je ne l'avais pas regardé dans les yeux depuis que j'étais arrivée ici. J'attendais le verdict avec impatiente. Enfin, le lutin hocha la tête et je souris tristement.

- Merci monsieur...

Il se leva et m'invita a en faire de même. Polyussica dit à Natsu de me suivre et quand je me retrouvai devant le lycée en compagnie de Natsu, je laissai échapper un soupir de soulagement. Celui-ci ne dit rien, attendant que je prenne la parole. J'avais décidé en arrivant ici que je ne lui dirais rien au sujet de mon père ni sur sa permission. J'avais réalisé que j'aimais beaucoup trop le pacte qui me liait à Natsu. Et je savais que si je lui disais que je n'étais plus obligée de continuer, il ne comprendrai pas pourquoi je voudrais rester sa petite amie. Il enfouit ses mains dans ses poches, tentant de tenir le silence pesant qui régnait.

- Si tu m'as fait sortir pour ça, je retourne en cours.

Voyant que je ne répondais pas, il se tourna vers la grille du lycée. Je devais le retenir mais je ne savais pas quoi lui dire. Il approcha sa main du bouton pour appeler la dame de l'accueil mais je passai mes bras sur ses hanches, collant ma poitrine contre son large dos. Il se stoppa net. Je desserrais mon emprise pour me placer face à lui. Il regarda mon visage et je posai mes lèvres sur les siennes. Il parut surpris, mais répondit au baiser. Je sentis un énorme soulagement prendre place dans mon corps. Quand je me séparai de Natsu par manque d'air, je baissai les yeux.

- Désolée pour tout à l'heure. Je...J'ai craqué.

- À cause de ton père ?

- Oui.

- Tu dois être vraiment triste.

- Pourquoi ?

- Il est...enfin...

- Il n'est pas mort. J'ai menti. Je voulais juste pouvoir te parler et avoir la paix.

- Mais...

- Oui. Ça veut dire qu'on a toute l'aprèm pour nous, dis-je avec un clin d'½il.

Il sourit de toute ses dents et passa son bras autour de mes hanches et m'entraîna vers un parc.

- On va où ?

- Tu vois voir. C'est génial.

On entra dans le parc, puis Natsu m'arrêta devant un lac.

- J'espère que tu peux te baigner, Luce.

- Quelle question ! Évidement que je peux. Et j'ai même un maillot !

- Change toi vite.

Je me plaçai dans les toilettes publiques et me changeai avec précaution pour ne pas salir mes habits. Je ressortis et tombai nez à nez avec Natsu en caleçon.

- J'avais pas de maillot.

- T'inquiète. Bon, tu viens ?

Je le tirai près du lac et le poussai dans l'eau. Je le suivis et on commençait à se chamailler. Il me hissa sur son dos et joua au cheval, glissant de temps en temps de sorte que ma tête passait sous l'eau. Au bout d'un certain moment, des enfants virent nous voir avec un ballon et voulurent jouer avec nous.

- Luce ?

- Nan. Vas-y, moi j'ai froid, je sors.

- Pauv' chou...

Je lui tirai la langue et m'assis dans l'herbe près de nos affaires. Je me souviens qu'on avait pas de serviette pour se sécher.

- Merde...

Puis, en l'aissant mon regard défiler sur nos affaires, je tombai sur le T-shirt de Natsu. Je souris malicieusement.
 
<---Chap.13

Tags : blog lucy natsu - natsuXLucy

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.227.104.40) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Fairy-Fiction-Sabertooth

    08/07/2017

    Oh, j'en suis sûre que d'avoir mentit à propos de son père, ça va lui retomber dessus ! :'c

  • yumemi

    18/03/2017

    Tout mignon la réconciliation de Natsu et lucy

Report abuse