Chapitre 18 : C'est qui cette fille ? Je ne suis pas jalouse !

Je souris à nouveau et la sonnerie de fin du cours retentit.
- Bon, assez parler de celui-là. Lucy je te demanderai d'être plus polie avec tes professeurs et de copier les cours. Est-ce clair ?
- Oui.
- Bon. Tu peux disposer.
- Merci. En revoir.
- En revoir. En espérant ne plus te voir dans mon bureau.
Je lui fis un signe de la main et m'éclipsai. J'enfouis mes mais dans mes poches et baissai la tête. Quelqu'un me bouscula violemment l'épaule.
- Hé oh ! Faut pas se gêner !
 
Chapitre 18 : C'est qui cette fille ? Je ne suis pas jalouse !

 
Je me retournai, et vu Lisanna qui rigolait.

- Oups ! Désolée salope...Je t'avais pas vu...Mais tu sais, le marché des putes c'est pas ici. C'est hors de ce bâtiment. C'est un lycée ici.

Je ne répondis rien et la giflai de toutes mes forces. Sa tête pivota et elle tomba sur les fesses. Elle releva la tête en se tenant la joue, devenue rouge.

- Sale pute !! Tu vas payer très cher !!

- Oye, qu'est ce qui se passe, ici ?

- Natsu !! Gémit Lisanna, toujours au sol et en tendant les bras vers le nouvel arrivant.

- Bah, pourquoi t'es par terre ? Tu te prends pour un paillasson ? Et c'est quoi cette joue rouge ?

- Natsu !! Cette folle furieuse m'a giflée !! Tu devrais lui rendre la pareille pour me venger !!

Elle tendais toujours les bras vers Natsu qui ne l'aida pas à se relever. Je serrai les poings.

- Taper Luce ? Mais t'es dingue ou quoi ?

- Mais elle me fait souffrir !!

- Et alors ?

- Aide moi à me relever !!

- Ok.

Il lui attrapa les mains et Lisanna me lança un regard vainqueur tandis que je bouillonnais de rage. Elle s'accroupit pour pouvoir pousser sur ses jambes et quand elle tira sur les bras de Natsu pour se relever, celui-ci fit un pas en avant et Lisanna retomba lourdement sur ses fesses.

- Aïe !!

Elle lâcha les mains du garçon pour se masser le dos et les élèves qui avait vu la scène rigolèrent en la pointant du doigt.

- Connard !! T'es qu'un sale con, Natsu Dragnir !! Je te déteste !! Va crever !! Retourne en enfer et amène ta sale pute qui te sers de copine avec toi !! Je te déteste, toi et la blondasse !! Je vous hais !!! Cracha la jeune fille, larmes aux yeux. Tu vas payer !! Je vais vous faire souffrir à en crever !! Vous allez me supplier de vous achever tellement vous allez souffrir !! Je te hais !!

Elle se releva et courus vers les toilettes des filles. Ma colère n'était toujours pas tombée. Natsu s'approcha de moi et me saisit les poignets.

- Luce ? Ça va ?

- Non. Je la hais, je hais cette fille.

- C'est finit, maintenant. Elle est partie.

- Non ! C'est pas finit ! Elle va percer mon secret et ma vie va devenir un enfer !! Je serrai son pantin !! Tu comprends ça ? Criai-je en me libérant.

Natsu m'observait et ne dit rien. Je tombai à genoux et mis mes poings sur mes yeux, essayant de retenir mes larmes.

- Je...Je veux pas...À nouveau devenir... Un pantin...Je veux juste...Être libre...Pas aux ordres...De quelqu'un...Pas obéir à quelqu'un...Non...Je veux pas...D'abord lui...Et ensuite elle...Je veux pas...Natsu...Aide moi...Je veux pas...

Natsu s'agenouilla devant moi et passa ses bras autour de moi avant de me serrer contre son torse. J'enfouis ma tête dans le creux de son cou et pleurai à chaude larmes.

- Aide moi...

- Luce, si je peux, je le ferais. Mais tu ne me dis pas tes problèmes, je ne peux pas t'aider.

- Mais si je te les dis...IL te tuera...

- Qu'est-ce que tu racontes ? Qui me tuera ?

- Je peux pas te le dire, lâchai-je, avant qu'un long silence s'en suive. Tu me soutiendras ?

- Toujours.

- Tu le promets ?

- Oui. Je te le jure.

Je reniflai et souris tristement. Il me caressa la joue et me sourit d'un sourire de deux kilomètres. Je reniflai à nouveau et me relevai difficilement. Natsu me suivit et essuya les traces de larmes sur mes joues. On alla dans la cours mais à peine après s'être approché des garçons, la sonnerie retentit. Je soufflai un coup pour chasser les idées noires, et suivis mes amis. Sting loucha sur mon visage, et probablement mes yeux rouges.

- La flammèche t'a fait pleurer ?

- Non.

- Si. T'es eux sont rouges.

- Et alors ? Qui te dis que c'est Natsu ? Et pourquoi j'aurais pleuré ?

- Ben t'as les yeux rouges et puis tu sembles mal en point.

- Putain, mais tu fais chier ! Si je semble mal en point, c'est parce qu'on a cours !

- Lulu, tu viens ? M'appela Grey.

- Oui, je viens.

Je le rejoignis en trois enjambées et lui souris. Il passa un bras autour de mes épaules, reçu un regard noir de Natsu et salua le prof en entrant en classe. On s'assit à notre place et le cours se passa tranquillement. Enfin, la journée se termina. Je m'étirai sur ma chaise avant de glisser ma trousse et mon cahier de dessin dans mon sac, que je refermai à la hâte et saluai Grey en lui faisant la bise, tchequai les autres et allai partir quand Natsu me retint par le bras. Il m'attira a lui et plaqua ses lèvres sur les miennes.

- À tout à l'heure, Luce.

- Tout' !

Je sortis précipitamment de la salle, courus dans les couloirs, me faisant crier dessus par quelques profs mais ne m'arrêtais pas. Je fus vite chez moi, et escaladai la grille, trop pressée pour attendre que Virgo m'ouvre. J'ouvris la porte à la volée, sous le regard choqué de Virgo.

- Salut Virgo ! Criai-je en montant les escaliers. Je dors chez un ami ce soir ! Continuai-je en lançant des affaires dans mon sac.

Je dévalai les escaliers en sens inverse et attrapai une veste en jean.

- En revoir Virgo ! Saluai-je, claquant la porte derrière moi.

Je passai mon sac sur mes épaules, et m'élançai vers l'immeuble de Natsu. J'avais très envie de passer la nuit chez lui et je ne voulais pas croiser mon père chez moi. Au pied de l'immeuble, je soufflais et calmais ma respiration. Quand mon c½ur reprit son rythme cardiaque, je montai dans l'ascenseur et sonnai à la porte.

- J'y vais, installe toi.

Natsu m'ouvrit, tout sourire. Je haussais un sourcil et plantai mon regard suspicieux dans celui, très calme, de Natsu. Il me posa un rapide baiser sur les lèvres et retournai à ses occupations. Je le suivis à l'intérieur.

- Pose tes affaires dans ma chambre, quelqu'un occupera la chambre d'amis pendant pas mal de temps.

- C'est qui ?

- Une amie.

Je m'arrêtai au milieu du hall, et laissai tomber mon sac au sol. Je partis à grands pas vers la salle d'amis et ouvrit la porte qui claqua contre le mur. Une jeune fille sortait des affaires d'une valise et les rangeait dans le placard. Elle avait des longs cheveux bruns, des yeux bleu foncé, encadrés dans des lunettes carrées et rouge. Elle était moyenne de taille, et mince. Elle avait des formes et me regardait avec frayeur.

- Euh...Bonjour...

- T'es qui ?!

- A...Anko...Et vous ?

Je tournai les talons et entrai dans la chambre de Natsu en claquant la porte, rageuse. J'entendis des pas se diriger vers la chambre de Anko, et parler. Évidement, je n'entendais rien. Les voix se turent un instant avant que les pas, cette fois doublés, se dirigèrent vers la chambre où j'étais. La porte s'ouvrit et laissa apparaître Natsu.

- Luce, tu t'excuse.

- Pourquoi ? J'ai rien fait.

- Arrête, on dirait une gamine. Anko est une amie, et, que tu le veuille ou non, elle restera chez moi pendant un certain temps. Excuse toi.

Anko apparut timidement sur le pas de la porte et je me levai. Je lançai un regard rageur à Natsu et le contourna. Je me plantai face à Anko et la regardai droit dans les yeux.

- Désolée.

- Ce...C'est pas grave, je vous en faites pas.

Je lançais un regard en biais à Natsu et celui-ci secoua la tête.

- Et arrête de me vouvoyer, ça me fout mal.

- D'ac...D'accord...

- Et arrête de bégayer, c'est chiant.

- Oui, d'accord.

J'allai lui demander de se pousser pour que je puisse sortir mais celle-ci prit la parole avant.

- Et comment t'appelles-tu ?

Je restai muette un moment, comme si j'hésitai a lui donner mon nom.

- Lucy.

Elle hocha la tête et se plaqua dos au mur pour me laisser passer. Je lui fis un faux sourire pour la remercier et allai m'asseoir sur le canapé, portable en main, avant d'enfiler mes écouteurs.

À : AANatsu
Objet : Tu aurais pu me prévenir qu'on aurait de la visite.

Je penchai la tête en arrière et fermai les yeux. Je devais l'avouer. J'étais jalouse. Très jalouse. Mon téléphone tinta.

De : AANatsu
Objet : Je savais pas qu'elle serait la. C'était pas prévu.

À : AANatsu
Objet : Pourquoi elle est pas chez ses parents ? Elle a le même âge que nous, elle devrais être au lycée.

De : AANatsu
Objet : Ils l'ont engueulée et n'ont pas acceptés les études qu'elle voulait faire plus tard.

À : AANatsu
Objet : Tu la connais d'où ? Et pourquoi elle c'est réfugiée chez toi et pas ces une de ses amies ?

De : AANatsu
Objet : Anko est une amie d'enfance. Et elle est assez taciturne et timide, donc elle n'a pas beaucoup d'amis. Ils ne sont pas aussi proches que moi.

Je ne répondis pas. Je chantonnai doucement les paroles de la chanson. Mon portable tinta.

De : AANatsu
Objet : Tu es jalouse ?

Je serrai mon portable dans ma main. Il m'énervait.

- À table !! Lança Anko depuis la cuisine.

Je fis semblant de ne pas l'avoir entendue et m'allongeai sur le canapé. Le raclement des chaises. Deux personnes qui s'assoient. Je coupai le son pour écouter leurs conversations.

- Où est Lucy ?

- Sais pas. Elle va pas tarder. Et donc, tu vas te débrouiller comment ?

- Je vais aviser. Mes parents ne veulent toujours pas accepter mon choix.

- C'est des cons.

- Oui, c'est ce que je me dis, aussi.
 
Ils continuèrent à parler pendant un quart d'heure des études de Anko quand Natsu changea de sujet.

- Bon, elle abuse, là, Luce.

Natsu fit racler sa chaise et se leva. J'enfilai mes écouteurs à la hâte.

- Luce !

- Mmm ?

Sa tête apparut dans l'ouverture. Il me lança un regard réprobateur. Je retirai mes écouteurs sans prendre la peine de prendre un air innocent.

- Anko a appelé à table.

- Pas entendu.

Il soupira.

- Anko, je reviens très vite.

J'entendis Anko pousser un petit "d'accord". Natsu s'approcha et me fit signe de pousser mes jambes pour qu'il puisse s'asseoir. Une fois assit, je voulus mettre mes jambes sur ses genoux mais celui-ci me fit non de la tête. Je boudai pour l'attendrir mais il n'y fit pas attention. Je me redressai et enlaçai mes genoux de mes bras.

- Quoi ?

- Luce, Anko sait qu'on sort ensemble. Elle n'essayera pas de me draguer. Elle sait que je la considère comme une amie et que jamais je ne la considérerai comme plus.

- Et alors ? Pourquoi tu me dis ça ?

Il haussa un sourcil avec stupéfaction.

- Bon. Tu fais ta mauvaise fois donc je vais pas me casser la tête. Je veux juste que tu sois sympa avec Anko le temps qu'elle sera là.

- Mais Natsu...C'est chez toi, ici...Pas chez elle...

- Justement. C'est chez moi. Et je l'autrise à rester ici autant qu'elle le voudra.

- Et moi ?

- Quoi, toi ?

- Je suis venue dormir ici exprès.

- Luce...Écoute, tu vas être gentille avec elle le temps qu'elle sera là. C'est tout ce que je te demande.

Je ne relevai pas et me contentai de hocher la tête. Natsu s'apprêta à se relever quand il tourna la tête vers moi en esquissant un sourire taquin.

- Tu serrais pas jalouse, par hasard ?

Je me renfrognai et lui lançai un coussin à la figure. Il replia ses bras et le coussin les rencontra avant de tomber sur le canapé.

- Viens manger.

- J'ai pas faim.

Il me lançait un regard noir.

- Je rigolais.

J'ignorai sa main et rejoignis la table ou Anko attendait toujours. Natsu s'assit à côté d'elle tandis que moi je devais me résoudre à me placer face à elle. Elle me lança un regard pas très rassuré. Je l'ignorai regardai l'intérieur de mon assiette. Une quiche avec une salade composée. Je détaillai la nourriture.

- Euh...Ça ne te conviens pas ? Tu veux que je te prépare autre chose ?

- Non Anko. Ça ira, elle va manger. N'est-ce pas, Lucy ?

Je fus prise d'un hoquet de surprise. Il m'avait appelé Lucy. Et pas Luce, comme il en avait l'habitude. Je me levai rageusement de table, la faisant vibrer et partis en marchant, si ce n'est courant. Les deux amis me regardèrent avec des yeux ronds mais ne dirent rien. Je rentrai dans la chambre de Natsu, me changeai et me couchai immédiatement. Je me tournai vers le mur et fermai étroitement les yeux, retenant les larmes. Je ne sus pas combien de temps Anko et Natsu restèrent a table. Je sus seulement que Natsu vint dans la chambre quand il ouvrit la porte. Ça faisait au moins deux heures que j'étais dans le lit à essayer de ne pas pleurer. Mais pleurer pour quoi ? De rage ? De tristesse, de jalousie ? Ou simplement pour que Natsu se sente coupable ? Je ne sais pas. J'étais toujours face au mur, et j'entendis Natsu se changer. Je l'imaginai retirer son t-shirt, laissant voir ses muscles finement sculptés et sa peau mat. Il retira son pantalon et ses chaussettes. Je pensais qu'il allait se coucher mais il posa sa main sur mon matelas et s'appuya dessus. Un creux se creusa à cause du poids. Je fermai les yeux et feignis de dormir. Il passa une main sur ma joue, et une douce chaleur se rependit de ce point de contact jusque dans tout mon corps, me faisant frémir.

- T'es un sacré phénomène, toi.

Je secouai doucement la tête.

- Tu dors pas ?

À nouveau, mouvement de tête.

- Je vois. Tu as faim ?

Mon ventre répondit pour moi. Natsu rigola doucement. J'entre-ouvris les yeux pour le voir disparaître de la chambre. Il revint un peu plus tard avec un plateau repas dans les mains. Je m'assis sur le lit et il déposa le plateau sur mes genoux avant d'allumer la petite lampe de chevet près de son lit.

- Merci...Chuchotai-je.

Il me sourit doucement et je commençai à manger. C'était ce qu'il y avait dans mon assiette un peu plus tôt.

- C'est Anko qui a insisté pour te laisser ça quand tu auras faim.

Je continuai à manger sans broncher.

- Luce, c'est quoi ton problème ? Tu es jalouse ou trop fière pour avouer que cette fille est sympa ?

Je secouai la tête.

- Tu peux parler. Elle ne t'entendra pas, elle dort.

Je finis mon repas et m'attaquai au yaourt aux fraises devant moi. Je l'ouvris et plaçai le film métallisé à côté de mon assiette, sous l'½il de Natsu.

- Tu ne le lèches pas ? Demanda-t-il en pointant du menton le film d'aluminium.

Je secouai la tête. Natsu allongea le bras et le saisit. Il le lécha plusieurs fois avant de le reposer. Il n'y avait plus aucune trace de yaourt. Je finis mon yaourt en raclant les côtés et le fond du pot. Je bus mon verre d'eau et souleva le plateau que Natsu tint, le temps que je me relevais. Je l'emportait à la cuisine et déposai les couverts, l'assiette et le verre dans le lave vaisselle, jetant le pot de yaourt vide avec son film métallisé. Je retournai dans ma chambre, Natsu n'avait pas changé de place. Il relooka mes jambes, à l'air, du regard avant de remonter plus haut. Je me glissai sous les couettes chaudes.

- Luce...?

- Mmm...?

- Je peux dormir avec toi ?

- Mmm...

- Mmm, ça veut dire quoi ?

- Mmm ça veut dire mmm !

- Alors c'est oui ?

- Mmm...

Il se glissait à mes côtés, doucement. Je le sentis passer ses bras autour de mes hanches pour m'attirer vers lui. Mon dos se colla à son torse. Son souffle chaud me caressait l'oreille. Je m'endormis bien vite.
 
<---Chap.17
[NdA]
Anko (あんこ) = Ténèbres
.
Chapitre 18 : C'est qui cette fille ? Je ne suis pas jalouse !

Tags : natsuXLucy - blog lucy natsu

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.116.187) if someone makes a complaint.

Report abuse